Connaître l'apport personnel à fournir en crédit immobilier

Connaître l'apport personnel à fournir en crédit immobilier

  • Caroline Staelens

Connaître l'apport personnel à fournir en crédit immobilier

Généralement, une banque ou un organisme financier demande 10 à 15 % du coût total du projet immobilier (comprenant le prix d’achat, la commission d’agence et les droits d’enregistrement et d’actes notariés). Cependant, certaines banques acceptent d'accorder des emprunts sans apport personnel. Dans ce cas, d’autres critères entrent en jeu comme le fait de disposer de revenus réguliers, de bénéficier d'une stabilité professionnelle de 3 ou 4ans dans la même entreprise et de disposer d'un reste à vivre confortable. Ce dernier désigne la différence entre les revenus et les charges incompressibles, future mensualité incluse. L'emprunteur doit également démontrer des finances personnelles saines, soit sans découvert.

Combien peut-on emprunter ?

Le montant du crédit rapide et urgent pas cher auquel on peut prétendre, dépend de nombreux facteurs. Ainsi, à part les critères cités plus haut, il dépend également de la durée sur laquelle l'emprunteur souhaite emprunter, ce qui fera varier le taux d’intérêt du prêt. Dans la pratique, plus sa durée est longue, plus le taux sera élevé. Dans tous les cas, la durée du crédit doit être assez longue pour que les mensualités soient acceptables, pour ne pas avoir à payer trop d’intérêts ou de subir un taux élevé.

Quelle est la mensualité à prévoir ?

Une bonne mensualité est un montant à rembourser qui sera considéré comme acceptable, autrement dit, il ne déstabilise pas le budget de l'emprunteur. Il doit être à même de pouvoir l’honorer sans rogner sur ses besoins vitaux (comme l'alimentation, le chauffage, l'eau et l'électricité...). La mensualité doit parfaitement s’ajuster à sa capacité de remboursement ou d’endettement. La majorité des organismes financiers la traduisent par un chiffre : 33 %. C'est le tiers des revenus nets annuels maximum de l'emprunteur.

Les risques qui empêchent d’obtenir un prêt

Du point de vue de l'emploi, il serait difficile pour un emprunteur d’obtenir un prêt s'il enchaîne les CDD, les contrats en intérim, encore en période d’essai ou nouvellement embauché. Si on n’est pas salarié, les organismes financiers et les banques ont tendance à être plus exigeants envers un travailleur indépendant (libéral, commerçant, artisan). En effet, ils appréhendent une cessation d’activité, pouvant être source de défaut de remboursement. Ainsi, l'emprunteur doit démontrer la bonne santé de son entreprise ainsi que toutes les perspectives de développement de son marché. En ce qui concerne les retraités, ce serait plutôt du côté de l’assurance emprunteur que cela peut bloquer. Dans la pratique, les conditions de garantie sont plus strictes (par exemple, décès couvert uniquement quand on souscrit avant 65 ans), l’exclusion de certaines maladies ou pathologies, devoir payer à un tarif très élevé et autres. Le scénario idéal serait de pouvoir rassurer le prêteur par un nantissement sur un produit d’épargne ou une proposition d’hypothèque sur un autre bien immobilier (le crédit hypothécaire). L'hypothèque servira alors de garantie pour se couvrir d’éventuels impayés, surtout si le crédit s'étale sur de très longues durées. Comme conseil, pour espérer avoir le crédit de son choix, le mieux serait d'être assisté par un courtier. Celui-ci négociera pour l'emprunteur auprès des organismes financiers et des banques.

Commentaires sur l'article : Connaître l'apport personnel à fournir en crédit immobilier

Blog Image

Besoin d'aide pour vendre votre bien ?





Trouvez votre agence immobilière !



Utilisez le comparateur !

Vous aimerez aussi...

Maison, appartement : Prêt Action Logement


Nous l'avons vu dans les articles précédents, l'acquisition et le financement d'un bien immobilier ne sont pas dénués d'obstacles et de péripéties en ...
     Lire plus

Loi Alur : un marché immobilier à vive "Alur"?


La loi ALUR (Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) a été adoptée définitivement le 20 février 2014. Elle est censée conférer un cadre plus simple ...
     Lire plus